Err

Comment se faisait la Lessive Autrefois ?

Comment se faisait la Lessive Autrefois ?

C'est le moment de faire un tour dans le passé. Votre droguerie vous propose un peu d'histoire en vous expliquant dans ce billet comment se faisait la lessive à la fin du XIXème et au début du XXème siècle.

Pour réaliser la lessive, les familles se rendaient au lavoir. A l'origine vers le XIIème siècle, lorsque l'on faisait la lessive, on appelait cela« faire la grande buée ». Ceci a donné le terme de « Buanderie ».

Vers la fin du XIXème siècle, la grande lessive ne se réalisait pas toutes les semaines mais au printemps et à l'automne.


Déroulement des Grandes Lessives d'Autrefois

Selon le volume de lessive à laver, les grandes lessives duraient plusieurs jours. Tout se passait en 3 jours. Pour commencer, place au « purgatoire »pour permettre de trier et de faire tremper le linge dans un cuvier en réalisant plusieurs couches. Le linge trempait toute la nuit dans de l'eau froide pour éliminer la crasse.

Lors du 2ème jour, place à la phase nommée « enfer ». L'objectif est de vider l'eau du trempage et déposer de l'eau chaude dans le cuvier. Pour un linge plus parfumé, on peut ajouter des extraits de parfum ou des plantes aromatiques. Le linge bouilli pendant une grande partie de la journée. Cette étape s'appelle « l'enfer »au vue des fortes chaleurs.

Le 3ème jour, c'est la phase de « paradis » car une fois le linge refroidi, il est emmené au lavoir pour être battu, rincé et essoré. Le linge est ramené au foyer pour être séché et retrouve aussi sa pureté originale.

Lors des grandes lessives d'autrefois, on retrouvait un côté festif puisque les grands-mères profitaient de l'occasion pour préparer de bons repas à partager.


Découvrez la Lessive à la Cendre de Bois

Il fut un temps pour laver et adoucir le linge, on utilisait dans les foyers du savon de Marseille. Avant que le savon existe, les lessives étaient réalisées à la cendre de bois, jusqu’au début du XXème siècle.

Un peu avant cette période, les lessives se faisaient avec tout ce que l'on trouvait dans la nature, des plantes comme la saponaire.

Concernant l'entretien du linge avec la lessive à base de cendre de bois grâce aux sels de potasse contenus dans la cendre. Les sels de potasse disposent d'un excellent pouvoir détachant. Au XXème siècle, les meilleures cendres utilisées pour laver le linge provenaient de bois fruitiers, de la fougère.

En revanche, il fallait éviter les cendres de cèdre ou de châtaignier en raison d'une forte présence de tanin qui pouvait amener des taches sur le linge après le lavage.

Les cendres récupérées provenaient des fourneaux de la maison et étaient stockées dans des sacs pour être déposés dans le fonds des cuviers. A cela, pour adoucir, assouplir et parfumer le linge, on pouvait rajouter des rhizomes d'iris ou des branches de lauriers.

Rédigé le  5 avril 2019 18:21 dans Histoire  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site